La CPNEF-SV agit en faveur de l’emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant. Elle regroupe la quasi-totalité des syndicats d’employeurs et de salariés. Elle pilote l’Observatoire prospectif des métiers, des qualifications et des compétences en lien avec l’Afdas.
20 678
Entreprises ont eu pour activité principale le spectacle vivant en 2015 (source Groupe Audiens).
Tout savoir sur la formation en alternance avec Alternez. Le site créé par l’Afdas qui présente les contrats d’apprentissage et de professionnalisation.

Notre actualité

Bonne année 2017 !

L'équipe de la CPNEF-SV vous souhaite une excellente année 2017 !
Qu'elle soit heureuse, remplie d'art et de culture ! Une année pour s'émerveiller, créer, imaginer !

Le métier de programmateur artistique

La CPNEF-SV vient de compléter la partie du guide des métiers administratifs du spectacle vivant consacrée au domaine de la production-diffusion, en ajoutant le référentiel métier de programmateur artistique. Vous y retrouverez notamment la mission et les activités, les responsabilités ainsi que les principales compétences.
Les travaux concernant les domaines de la communication, des relations avec le public, de la commercialisation-billetterie et de l’accueil sont toujours en cours de réalisation. Leur publication est prévue courant 2017

Actualisation des statistiques sur l'offre de formation

L'Observatoire prospectif des métiers de la CPNEF-SV vient d'actualiser la partie du tableau de bord statistique consacrée à l'offre de formation professionnelle certifiante et qualifiante dans le spectacle vivant. Ces données sont issues de son répertoire des formations sectoriel

Elle présente les principales caractéristiques de l'offre de formation, ainsi que la répartition géographique des organismes et de l'offre.

Parution du rapport Creative Skills Europe

De 2015 à 2016, la CPNEF-SV et la CPNEF audiovisuel ont participé à un projet européen portant sur le soutien à l’emploi et le développement des compétences dans le cadre du Conseil européen des compétences. Le rapport, intitulé Creative Skills Europe - Tendances et besoins en compétences dans les secteurs de l’audiovisuel et du spectacle vivant en Europe, vient de paraître en français.

Un bilan d'étape positif pour l'accord EDEC

Plus de 130 petites entreprises du spectacle vivant ont bénéficié d’un appui conseil de 6 jours, gratuit et sur mesure et 150 salariés permanents et intermittents d’un bilan de compétences spécialisé entre 2015 et 2016. Ces prestations sont financées dans le cadre de l’accord national EDEC (Engagement de développement de l'emploi et des compétences).

Pour s’inscrire, les entreprises et les salariés doivent contacter l’Afdas.

Le CQP accrocheur-rigger désormais accessible à tous par le CPF

Depuis juillet, la formation préparant au métier d’accrocheur-rigger du spectacle peut être financée par le CPF (Compte personnel de formation), quel que soit le statut de la personne : salarié permanent, intermittent ou demandeur d’emploi. 6 organismes de formation ont été agréés sur tout le territoire.

Bientôt un CQP d'électricien du spectacle !

La CPNEF-SV a engagé la création d'une formation d'électricien du spectacle vivant. Elle aboutira à la délivrance d'un Certificat de qualification professionnelle (CQP), qui permettra de reconnaître cette profession et de proposer un parcours de formation complet. Les premières sessions devraient être proposées dès janvier 2017. Sept organismes de formation ont été agréés : 3IS BORDEAUX, APAVE, CFPTS, STAFF, PREVA, RIG'UP, Techniscène. Les travaux sont conduits par le cabinet Co&Sens.

55% des salariés du spectacle vivant sont pluriactifs

La CPNEF-SV a demandé au Céreq de réaliser un diagnostic comparé de la situation de l’emploi sur les 20 dernières années. Cette étude a notamment mis en lumière la part très importante de la pluriactivité sectorielle des salariés du spectacle vivant, qui exercent également dans d’autres branches : l’audiovisuel, l’animation, le loisir, le tourisme, la fonction publique, l’enseignement… Ce constat plaide pour une meilleure prise en compte de la mobilité professionnelle et le renforcement de l’articulation des régimes de protection sociale.