Machinerie - Structure

Accrocheur-rigger / Accrocheuse-riggeuse

Version imprimablePDF
 

Contexte d'exercice du métier

Le cadre d'emploi

Il existe deux niveaux d’emploi au sein de l’accroche / rigging :

  • chef·fe rigger·euse
  • accrocheur·se-riggereuse
A noter : un·e accrocheur·se-rigger·euse débutant occupe les fonctions d’assistant·e rigger·euse

Trois types d’employeurs peuvent être rencontrés :

  • un·e prestataire de services techniques du spectacle,
  • un·e producteur·rice de spectacle ou un·e tourneur·se (sans lieu fixe),
  • un lieu (salle de spectacle ou autre).
L’accrocheur·se-rigger·euse a un lien hiérarchique avec son employeur. Il·elle a des relations fonctionnelles avec les équipes techniques de la production et des lieux.

On peut distinguer deux types de situation d’emploi pour le métier de rigger :

  • lié à l’accueil d'un spectacle ou d'une manifestation,
  • lié à une tournée d'un spectacle ou d'une manifestation.

Le métier peut être exercé en qualité de salarié·e permanent·e ou de salarié·e intermittent·e (sous CDDU).

L’arrivée dans le métier se faisait jusque-là souvent par connaissance ou relation :

  • en l’absence de compétences particulières en matière d’accroche / levage, on accède aux fonctions de road, de technicien·ne scène, son, lumière… puis on évolue vers les fonctions d’accrocheur·se-rigger·euse en commençant par assister un·e rigger·euse expérimenté,
  • on exerce directement en qualité d’accrocheur·se-rigger·euse avec une première pratique du travail en hauteur (échafaudage, BTP, escalade…).
Aujourd’hui, le secteur se structurant, on accède au métier d’accrocheur·se-rigger·euse par la formation professionnelle.

Les évolutions possibles :

  • régisseur·se scène ou régisseur·se général·e
  • création d’une entreprise de rigging

Les conditions d'exercice

Les accrocheurs·ses-riggers·euses sont parmi les premiers·ères professionnel·le·s de la filière technique à intervenir sur les lieux des spectacles ou des manifestations. Lors du démontage, ils·elles sont parmi les derniers·ères à terminer.

La répartition des activités entre les accrocheurs·ses-riggers·euses d’une même équipe est définie par avance. Elle nécessite peu d’intervention hiérarchique en cours d’opération et fonctionne plutôt dans des accords de gré à gré entre les membres de l’équipe.

Le travail se réalise en binôme : à la fois binôme dans les activités conduites en hauteur et binôme entre l’accrocheur·se au sol et l’accrocheur·se du gril.

Il est important que les membres des binômes constitués se connaissent en amont.

Le travail conduit s’articule avec les équipes du lieu et de la production et avec les équipes de technicien·ne·s de structure, scène, son, lumière…

L’ordre de réalisation des activités des accrocheurs·ses-riggers·euses est prévu, le plus souvent, de la manière suivante :

     1/ le traçage,
     2/ une installation des points d’accroche au-dessus de la scène (pour permettre, dans un second temps, l’intervention des équipes techniques scène / plateau – son – lumière),
     3/ une installation des points d’accroche dans le reste du lieu.
Les activités au sol sont conduites par les riggers·euses les plus expérimentés. Ceux·celles ayant une expérience plus réduite travaillent en hauteur.

Actuellement, l’expertise technique est souvent acquise par l’expérience.
La communication par geste est très utilisée (gestuelle issue du bâtiment, notamment des grutiers).
Pour le travail en hauteur, il est parfois impossible d’éviter le travail simultané de deux équipes l’une au-dessus de l’autre. Dans ce cas, des mesures compensatoires doivent être prises afin de limiter au maximum les risques inhérents à une telle situation.

On note l’existence de trois espaces d’exercice :

  • espaces de l’entreprise : bureau, réserve…
  • lieu de la représentation : sol
  • lieu de la représentation : gril

Les caractéristiques des éléments d'accroche / levage

Les structures d’appui peuvent être :

  • fixe et permanente,
  • fixe et démontable,
  • sur mesure.

Les accroches permettent l’installation :

  • des appareillages son, lumière et vidéo,
  • des agrès : trapèze, grand volant, fil de fer, mâts, cordes, guindes, tissus, draperies, cerceau…,
  • des personnes.

Missions et activités du métier

Mission

Pour les besoins d’un spectacle, l’accrocheur·se-rigger·euse accroche, lève et décroche des matériels permettant l’installation d’appareillages (lumière, son, vidéo, décor…), d’agrès ou de personnes (artiste en vol…). Pour réaliser sa mission, il·elle exerce des fonctions de préparation et d’organisation, de traçage au sol et positionnement en hauteur, de montage et de démontage des matériels, de contrôle et de maintenance. Il·elle travaille au sol et en hauteur à partir du cahier des charges et d’un plan d’accroche. Au sein d'une équipe, il·elle gère toutes les installations en sécurité en respectant les normes et les règles de l’art.

Activités

Activités liées à l'analyse de la prestation d'accroche attendue :

  • prend connaissance du cahier des charges et du plan de prévention du lieu en lien avec l’accroche / levage
  • évalue la faisabilité des demandes de changement artistiques et/ou de la production, notamment les risques induits en matière de travail en hauteur et les mesures de prévention à mettre en place.
  • s’informe des contraintes liées aux charges, à partir des données communiquées par le lieu et la production
  • s’informe des points d’accroche à mobiliser et des supports d’accroche pouvant être mis en place ainsi que des points d’ancrage à mobiliser ou pouvant être mis en place
  • prend connaissance du plan d’accroche et définit les moyens adéquats d’accès, de positionnement, de retrait et d’évacuation

Activités liées à la préparation du matériel :

  • déduit des contraintes définies le matériel d’accroche nécessaire à partir du plan d’accroche
  • alerte ses responsables en cas de non disponibilité du matériel exigé en vue d’une acquisition, sous-traitance…
  • s’assure par vérification visuelle de l’état et de la disponibilité du matériel et de ses EPI, du respect des vérifications périodiques du matériel d’accroche / levage et de ses EPI
  • prépare le matériel et fait la mise en caisse

Activités liées au travail au sol avant travail en hauteur :

  • décharge le matériel du camion (élingues, manilles, palans électriques, télécommandes…)
  • prend connaissance du plan d’accroche et définit les moyens adéquats d’accès, de positionnement, de retrait et d’évacuation (s’il arrive le matin-même)
  • procède au tracé métré, sur le sol, des différents points d’accroche et du matériel à accrocher, à partir du plan d’accroche en sa possession, avec l’aide des outils appropriés
  • définit et note le type d’accroche et la longueur des élingues attendus au sein du tracé
  • évoque auprès des autres riggers·euses ou chef·fe rigger·euse, les possibles solutions techniques à envisager pour approbation ou discussion
  • choisit et assemble les élingues adaptées et les positionne sur les différents points de traçage
  • adapte les matériels, accessoires et agrès aux conditions d’utilisation, de montage et démontage, notamment pour les installations avec changement à vue
  • contrôle visuellement les accroches faites par les autres intervenant·e·s (son, lumière…)
  • en l’absence de chef·fe rigger·euse, coordonne son activité avec les autres équipes présentes sur le plateau (technicien·ne de la production ou équipe du lieu – domaine plateau, son, lumière…) sous la responsabilité de son·sa supérieur·e hiérarchique

Activités liées au travail en hauteur :

  • recherche et choisit les points d’accroche et points d’accès notamment à partir des informations communiquées par les riggers·euses positionné·e·s au sol
  • détermine sa position de travail en sécurité
  • utilise les moyens adéquats d’accès (nacelle…)
  • se met en sécurité avec ses Equipements de protection individuelle (EPI)
  • fait descendre / charge des guindes depuis le gril vers les points du tracé au sol
  • fait remonter / appuie les élingues à partir des guindes en utilisant, si besoin, des poulies ou du matériel de levage
  • accroche les filins ou les élingues
  • échange de façon permanente avec le binôme constitué avec le·la rigger·euse au sol et éventuellement celui·celle en hauteur

Activités liées au travail au sol en parallèle du travail en hauteur :

  • guide les riggers·euses positionné·e·s au sein du gril dans la descente des guindes, en s’aidant notamment d’un pointeur laser
  • procède à l’attache des élingues aux guindes par des nœuds
  • procède à l’accroche des matériels de levage (palans électriques) et éventuellement des structures
  • contrôle le bon positionnement de chaque point d’accroche au fur et à mesure de la réalisation

Activités de suivi / contrôle post installation :

  • vérifie les installations dans leur ensemble
  • définit les zones de mise en sécurité
  • procède à la mise en sécurité des installations au-dessus des personnes
  • en l’absence de chef·fe rigger·euse, s’assure que le·la donneur·se d’ordre a validé l’ensemble des accroches
  • range et vérifie le matériel

Activités pendant le spectacle et/ou les répétitions :

  • formalise et suit son activité à partir d’une conduite
  • participe aux opérations d’accroche/levage nécessaires pendant le spectacle
  • vérifie les différentes manœuvres de matériel pendant le spectacle

Activités après le spectacle et/ou les répétitions :

  • participe à la définition des étapes du démontage avec l’équipe technique de production
  • enlève les mises en sécurité et définit les zones de mise en sécurité
  • avertit les équipes de la descente du matériel d’accroche
  • surveille la descente de l’ensemble du matériel d’accroche
  • fait descendre / charge les élingues en utilisant, si besoin, des poulies ou du matériel de levage
  • démonte le matériel d’accroche
  • range et vérifie le matériel

Activités liées à la transmission des compétences tout au long du processus d’accroche :

  • explique les démarches conduites : position du·de la rigger·euse par rapport à l’accroche, utilisation du matériel…

Compétences

Accroche - décroche
 

  • manutentionner les matériels en appliquant les règles de portage en sécurité, en obtenant un rangement ordonné des matériels dans les caisses et un positionnement ordonné des caisses sur le plateau ou dans le véhicule
  • Tracer au sol et positionner en hauteur des points d’accroche en utilisant l'outil de traçage approprié, en produisant un traçage conforme au plan, lisible, précis, avec un usage approprié des signes conventionnels, avec méthode et capacité à détecter une erreur
  • manipuler les matériels en faisant preuve d’opportunité et de pertinence de l'action, en choisissant le geste adapté et le matériel ou outillage adapté, en opérant avec concentration et méthode
  • mettre en œuvre les règles de sécurité afin de concourir à la sécurité complète de soi-même, des autres intervenant·e·s et des utilisateurs·rices futur·e·s du lieu en faisant preuve de concentration, méthode, efficacité, rigueur

Communication
 

  • communiquer avec efficacité (intelligibilité et précision des formulations et mots utilisés à l'oral, opportunité et justesse des propos tenus, vérification que l'interlocuteur a compris ses propos, réactivité, se faire expliquer ce qu'on n'a pas compris)

Analyse
 

  • Mener une analyse juste d'une prestation d'accroche et d’une prestation de démontage, c’est-à-dire reformuler les différents aspects du lieu, mener des calculs avec justesse, rapidité, méthode, vérification, en déduire des solutions et établir des listes d’actions ou de matériel approprié

Contrôle
 

  • Appliquer une procédure, une méthode de contrôle